BTP, construction, second oeuvre

Nous avons trouvé 2 éléments correspondant à votre recherche.

On retrouve plusieurs corps de métiers dans ce grand secteur d'activités notamment maçonnerie, électricité générale, menuiserie, peinture,architecte, bâtiment, TP, location de matériel,bureaux d'études.

Retrouvez en cliquant sur ce lien le tableau correspondant.

  • Le Bâtiment ou les " métiers du bâtiment " regroupe toutes les ingénieries, techniques et, tous les corps de métiers exécutant, nécessaire à la construction, la réhabilitation, ou la rénovation d'un ouvrage d'habitation, tertiaire, ou industriel. La maîtrise d'œuvre est assurée soit par l'architecte, éventuellement associé à un bureau d'études techniques (BET), soit par un bureau de maîtrise d'œuvre, soit directement par un bureau d'études techniques. Concrètement, il s'agit de la réalisation des études d'un projet de construction. La maîtrise d'œuvre gère les aspects techniques et esthétiques de l'ouvrage.

  • En raison de la pression foncière, parfois de la spéculation le prix des terrains et des logements tend à fortement augmenter. La diminution des coûts de matériaux, de mise en oeuvre et surtout de fonctionnement sont des enjeux importants.

  • Le secteur du bâtiment est en Europe le premier consommateur d'énergie primaire (40% de l'énergie totale consommée) avant les transports (30%) et l'industrie (30%), en étant responsable de plus de 40% des remissions totales de CO2 (avec d’importantes différences régionales liées à l’âge des construction et au climat). Les économies d’énergie sont un enjeu économique et écologique majeur pour ce secteur. Des maisons passives et même énergiquement positives existent par milliers en Allemagne et suisse, mais d’autres pays ont fait peu d’efforts, bien que le prix du pétrole et de l’énergie augmenteront inéluctablement (manque de pétrole, Manque d’uranium à partir de 2024 selon l’AIEA).

  • Une Directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments vise à réduire leur consommation énergétique de 22% d'ici 2010. L'urbanisme et les routes génèrent d'importants impacts écologiques et paysagers, en particulier de fragmentation écologique et en terme de gaspillage d'énergie et de surexploitation de ressources pas, peu difficilement ou coûteusement renouvelables. Ce sont des impacts que la HQE (Haute qualité environnementale) contribue à réduire significativement.

(source - http://www.techno-science.net)



Pin It on Pinterest